AProposDeLogistique

Cette page a démarré sur "AboutLogistics".

Plutôt que quelque chose ayant du sens, parce que c'est juste une vidange d'idées connectées par le mot-clé : "Logistique".

Discussion

Je ne sais pas si cela vaut la peine d'une page ou non, mais c'est quelque chose que j'ai dans mes yeux depuis un moment, et démarre simplement maintenant pour l'assemblage :

Logistics.http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/6/61/Allentown_Project_042.jpg/180px-Allentown_Project_042.jpg

Fondamentalement, je note une connexion entre le fait d'être programmeur et d'être un gestionnaire logistique.

Il semble comme si la seule vraie différence majeure est que le programmeur instruit la manipulation de choses virtuelles tandis que le gestionnaire logistique instruit les manipulations de choses matérielles.

Voilà ce qu'a dit Wikipedia :

Le terme logistique a évolué à partir des besoin militaires de fournitures de secours, mais est maintenant communément accepté pour inclure des activités comme fournir, transporter, stocker, organiser et plannifier ces activités. Les gestionnaires logistiques ont besoin de connaissance générale de chacune de ces fonctions et de connaissance spécifique de l'industrie, des produits ou des protocoles d'affaires gouvernant les types de produits étant gérés.

(Emphase ajoutée.)

Maintenant, est-ce quelque chose qui s'applique à tout travail ?

Prenons quelque chose comme le tricot - je ne suis pas certain, que décrit en des termes abstraits, cela puisse vraiment coller au programmeur. Vous pourriez travailler dessus et faire quelque chose qui ressemble à de la programmation, mais je pense que cela demande plus de travail que le gestionnaire logistique.

Le rôle d'être un docteur est aussi en quelque sorte similaire à un programmeur. Ou cela le fait t'il ? Peut-être que c'est plus comme un debugger en particulier. Vous avez un système que vous essayez de restaurer pour lui redonner de la santé. Pas tout à fait de la programmation.

Non ; Etre un gestionnaire logistique me semble plus approchant.

Vous avez ce concept de ce que vous voulez que le système fasse et comment il est supposé fonctionner et puis vous avez simplement à savoir tous les différents papiers et formats (excusez-moi, les interfaces) et procédures exigés par les différents entrepôts, services et transports.

La programmtion est de la logistique.

Brièvement en surfant sur le web, voilà quelques types de choses que je vois :

En tant que programmeur, nous avons tous vu des hordes de telles choses. Nous les appelons les APIs et les utilisons pour dire aux choses que faire.

J'avais d'abord entré au clavier cette Logistique = idée de programmation par Mark Atwood, un de mes amis. Il ne m'a pas dit ça ; il m'a simplement porté l'idée de logistique quand nous avons parlé et a semblé intéressé par le sujet. Je souspçonne qu'il était, en train de prendre part à cela pour l'assembler.

Une des choses dont nous avons parlée avec les types d'AloNovo? pendant le WikiVanning était comment les sociétés comme McDonalds travaillent et des trucs comme ça.

Nous avons parlé de SupplyChain?s et de choses comme ça.

Je n'ai pas complètement compris les arguments qui étaient produits, mais je penais vraiment qu'ils étaient intéressants.

Une idée-clé était que nous alons avoir ce qu'aimerais appeler une EconomieCybernétique. C'est une économie où tous les gens qui achètent et vendent des choses auront des petites étiquettes de prix et une description volant sur l'Internet, et que nous allons avoir ces choses où il sera super-facile de construire une chaîne d'approvisonnement personnalisée, un réseau logistique et tout ce que nous sommes supposés appeler.

Afin de mieux comprendre l'idée moi-même, je l'ai pris à une extrémité folle :

Supposez que j'aille travailer, mais que je veuille un paquet livré à un ami dans Ann Arbor. Je peux en quelque sorte exprimer électroniquement que ce petit paquet de ma part est supposé aller chez MarkDilley. Je reçois immédiatement une instruction : Ok ; mettez simplement la lettre à la poste au coin de 9th & Howell pendant que vous marchez dans Seattle. Oh et en passant, ça vous dérangerait de prendre le paquet au 8th & Howell, et de le laisser au 2101 9th ave, sur votre chemin vers le travail ? Cela vous détournera simplement d'une minute de votre chemin."
Et ensuite je laisse tomber mon paquet et prend celui de quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui est allé vers Sea-Tac, disons. Sea-tac étant notre aéroport. A l'aéroport, le paquet est inspecté par le personnel et remis à une personne qui prend un voyage ayant un point d'arrêt à Ann Arbor. Et ainsi de suite. Vous voyez comment cela fonctionne.

Ceci peut ne pas être véritablement une idée totalement folle.

Dans 3 ans, les téléphones cellulaires viendront en standard avec des terminaux GPS et accéléromètre. (Je connais la partie GPS ; HansWobbe et un autre m'ont instruit sur la partie accélémomètre, qui m'a totalement bluffée). Je serais surpris si ce n'était pas tout aussi vrai pour les laptops. Dans 5 ans, une population significative devrait être géolocalisable en temps réel. Après ça, c'est simplement une question de calculer ce que les gens veulent faire, et beaucoup de comptabilité. Les développeurs logiciels geignent mais le public sourit.

A n'importe quel prix.

L'idée est que les business deviendront quelque chose comme ça. Si vous produisez quelque chose, vous vous enregistrerez vous-même sur l'internet par quelque spécification, et vous aurez une évaluation. Vous serez sur le WebSémantique?.

Et puis la logistique de rencontre des demandes sera automatiquement informatisable et les chaînes de prix seront calculées et les ordres d'achat envoyés.

Un de ces types dans le van disait : "Tout déplacement sera capitalisé". (ou quelque chose comme ça)

Je veux dire évidemment que je ne vais pas être si granulé, pour démarrer avec tout au moins. Vous n'allez pas aller au travail et recevoir une notice que si vous prenez un rocher à un bloc, et l'emmenez avec vous dans le bus pour le travail, vous recevrez 5 Lindens. Cela va démarrer avec des beaucoup plus gros transports - peut-être des abattoirs pour les vaches seront regardés électroniquement, plutôt que de rechercher dans des piles de livres. (Quelque chose de distant de votre vie.)

Mais je ne serais pas surpris du tout si dans 20 ans, si nous parlons d'un trafjet quotidien au travail, que vous puissiez enregistrer ce déplacement et les systèmes vous trouveraient automatiquement un moyen de capitaliser là-dessus et de vous rémunérer automatiquement.

La question que nous avons eue dans le van était à propos : Quels sont les effets de ça ?

MarshallBrain a déjà exploré ce sujet dans the firm. Il a déjà été montré que cela s'est avéré dans au moins 3 endroits dont j'ai entenu parler ; En voilà une. Ainsi, nous pouvons voir où cela est géré dans la société.

Ce que Marshall Brain ne nous a pas décrit est l'effet dans le marché. Je pense qu'il est complètement réaliste que ce type de technologie apparaîtra et sera utilisée sur les places de marché. Ce sera plus long à venir, parce qu'il y a un avantage dans l'intégration. Mais au fil du temps, les standards requis (pour spécifier ce qu'est une chose, pour spécifier le pickup, la gestion, les exigences de livraisons, pour spécifier les exigences de commandes) seront écrites (parce qu'il y a de l'argent à faire) et que cette chose arrivera véritablement.

J'appellerais (personnellement) ça une "Economie Cybernétique" même si je ne serais pas surpris qu'il n'y aura pas quelque mot pour ça qui ait 30 ans.

La principale question dans mon esprit est :

  • Cela mènera t'il à un plus grand contrôle sur la place de marché par quelques-uns ?
  • Ou cela mènera t'il à un scénario type Pike Place Market où c'est ce bazar de services fou et merveilleux et les gros business qui viennent à se désintégrer, surpassés par l'action locale ?

Dans un sens CityComeaWalkin est tout à propos d'un combat (par les villes) explicitement conçu pour nous pousser du scénario #1 vers le scénario #2.

Les personnes d'AloNovo? ont produit quelques arguments dans l'automobile pourquoi le #2 est le scénario qui doit arrivr. Je dois admettre qu'ils en connaissent beaucoup plus à ce sujet que moi et j'ai eu quelque difficulté à suivre leurs arguments.

Juste quelque chose que j'ai pensé à ce sujet récemment.

Mais je suis sérieux à propos du courrier à vélo comme chose.

Je pense que simplement pour s'amuser, les gens produiront un réseau (dans le futur à 10 15 ans) pour transporter des paquets entièrement de personne à personne. Ils le feront simplement pour s'amuser. Comme les types de "WheresGeorge", traçant les dollars US, simplement parce qu'ils savent faire.

Je doute que nous obtenions cela par l'aéroport, perce qu'il y a beaucoup de suspicions. Mais je parie que les gens qui postent sur la CraigsList à propos des voyages qu'ils prennent pour descendre en Californie seraient volontaires pour porter un paquet avec eux pour un petit pourcentage ou en échange d'un service sur une MonnaieAlternative?1.

Ciao Lion - je suis encore en tran de reluquer ce qui se passe ici même si j'ai abandonné tout essai pour contribuer depuis bien longtemps, parce que je ne n'arrive pas me tuner aussi bien que j'aimerais…

Néansmoins, la "Logistique" me renvoie à mes "e-pensées" inutiles et … voilà ce que j'ai trouvé…

Bien sûr, si "ça ne colle pas" … nous pouvons effacer.

Cheers, Luigi

Tentative mortelle pour parler de ce que je voulais dire pour référer à "Logistiqu dans la tension présente" extrait d'une archive de liste de discussion :

> J'ai un modèle de systèmes pour une approche holistique vers 
> l'implémentation d'environnements d'apprentissage virtuels 
> dans n'importe quelle organisation mais je me restreindrai 
> moi-même aux universités.

En tant que produit dérivé d'un professionnel d'un processus d'auto-apprentissage, j'ai utilisé une approche similaire dans des contextes non-académiques tout en imitant le rôle d'un entrepreneur industriel de spin-off durant plus de trois ans.

> Mon modèle dessine la métaphore du "triangle de feu"
> que quelques-uns d'entre vous reconnaîtront si vous avec entrepris
> quelque formation sur la manière d'utiliser des extincteurs.

Mon modèle dessine une expérience de travail AUTO-APPRENTISSAGE, en tant que systèmes et support d'analyse utilisateur, dans un nombre d'organisations établies les entreprises Européennes de recherche dans différentes disciplines. Après cette expérience, j'ai essayé d'exporter cela vers un environnement de travail industriel ICT et vers un groupe d'expert en standardisation ICT. Un nombre d'"Erreurs Fatales Non recouvrables" m'ont guidé vers le rôle actuel de contributeur (encore "à l'essai" et "sujet à l'erreur non recouvrable") à un RTD Européen et Programme de démonstration de l'innovation et l'encouragement à la participaton au SME.

> Le triange de feu est constitué de trois parties, ou éléments.
> Ce sont le fuel, l'oxygène et une source de chaleur.
> Sans l'un de ces éléments, le feu ne peut pas démarrer 
> ni continuer. Mon triangle pour implémenter les environnements
> virtuels d'apprentissage (ou toute autre technologie d'apprentissage
> pour ce problème) comprend : 
> 1. infrastructure,
> 2. formation et développement
> 3. culture organisationnelle.

Dans mon cadre conceptuel, vos trois éléments sont :

  1. quoi - correspond bien avec votre "1"
    (de mon point de vue : un processus de gestion de ressources)
  2. avec qui - peut être en rapport avec votre "2"
    (de mon point de vue : un processus d'auto-apprentissage)
  3. comment - correspond bien avec votre "3"
    (de mon point de vue : un processus de partage d'objectif)
> Le final et le plus important et celui toujours ignoré est la culture
> organisationnelle qui comprend les poltiques, attitudes et modèles personnels
> d'apprentissage, de climat organisationnel, des récompenses au personnel, 
> témoignages et systèmes d'évolution, etc., etc. Tous ces éléments 
> qui soit récompensent et encouragent le personnel et les étudiants à implémenter/
> utiliser des VLEs ou de créer des barrières et les punir pour participer.

Quand les objectifs de businesss deviennent affectés de plus en plus par la capacité d'utiliser la technologie, les cultures prévalentes organisationnelles semblent rater l'importance du "partage" du processus "quoi", par ex. : elles échouent à voir l'importance de produire le processus "comment" et le processus "quoi" dépendants d'un processus EQUILIBRE "avec qui"

> Comme le triangle de feu, l'implémentation des VLEs ne fonctionnera pas sans
> un investissement égal, intégré et coordonné dans tous les trois éléments 
> de mon modèle. C'est une OD ou une approche de développement organisationnel
> et même si toutes les universités ont un département de développement 
> combien ont un département OD ou reconnaissent même que le besoin pour une telle 
> existe ou est nécessaire ?

C'est un champ problématique où une mentalité de réalisateur (techie/digital) et une mentalité business (pas trop techie/analogique) semble être divisé par quelque sorte de barrière cross-culturelle.

J'ai entendu (ai-je entendu cela sur CommunityWiki ? d'un d'entre vous ?) que déjà, aujourd'hui, si vous prenez un avion quelque part, vous pouvez appeler une société de fret et vous faire payer pour simplement transporter un colis avec vous.

Je ne savais pas ça ! je n'en avais jamais entendu parler ! J'ai simplement demandé à AmberStraub, et elle m'a dit qu'elle en avait entendu parler.

Aussi un argument est que peut-être que cette société de fret disparaîtra. Nous aurons encore des courriers ; nous devrons simplement avoir tous les standards formalisés et assemblés, et nous avons besoin que quelque chose soit transporté, nos paiements iront droit ves les coursiers à vélo / des gens normaux de tous les jours qui sont impliqués dans le transport.

Ce qui veut dire que le rôle de gestionnaire logistique (calculer qui devrait être où quand, s'assurer que les paiements passent, la négociation de service, etc.) seront entièrement automatisés.

Ainsi, si nous croyons cette histoire, et si cela grandit, que Wal-mart s'évaporera parce que les économies locales seront conectées dans une économie cybernétique.

Ce dont parle l'histoire CityComeaWalkin est que l'équivalent de Wal-mart (dans l'histoire du monde) fait ça et travaille pour être le seul fournisseur Internet, monopolisant l'EconomieCybernétique pour eux-mêmes et contrôlant basiquement tout le monde.

Si vous mettez tous vos oeufs dans un panier, il devient critique de regarder ces oeufs. (comme Mark aimaient le dire.) Les oeufs dans ce cas sont l'économie cybernétique, les Fournisseurs d'Accès à Internet, etc.,.

Nous savons vraiment que les sociétés abusent de leurs pouvoirs ; beaucoup de FAIs qui sont aussi des opérateurs téléphoniques ont bloqué le trafic Skype et Voip chaque fois qu'elles le voient par exemple.

La Chine a aussi des contrôles serrés sur le trafic internet dans toutes ses régions. Il est peu probable, mais parfaitement plausible, que le gouvernement fédéral américain pourait de la même manière dire que c'est du meilleur intérêt des pays que tout le trafic internet soit "sous observation". Citations effrayantes mises en place, parce qu'il semble probablement de mon point de vue que cela introduirait le pouvoir de contrôler, pas simplement observer. Je ne suis pas en train de dire que cela arrivera. Je ne dis même pas que c'est probable. Je dis que je pense que c'est plausible et quelque chose à regarder.

Ce qui nous amène au MeshNetworking?. Lion, tu as dit que beaucoup de personnes travaillent sur le MeshNetworking?, ainsi je suppose que tu as suivi ça un peu. Je ne suis pas intéressé par la bataille des standards jusqu'à ce qu'elle amène à un petit nombre de possibilités, mais svp laisse moi savoir quand ça le sera.

Heh heh, en passant je suppose que les protocole de routage logistique pourraient être pensés comme un type de protocoles mesh networking en quelque sorte, même si le fait que les gens pourront dire "je suis à la maison maintenant mais j'irai travailler demain à 8h00 et serai disponible pour prendre des paquets" changera probablement totalement les algorithmes de routage.

Les raisons pour lequelles je pense que le réseau maillé fonctionnera :

  • Gros Livres Lourds à la Librairie – la dernière fois que j'ai vus ce type de chose, c'était le DSL : j'ai vu ces très gros livres lourds, sur la façon dont le mojo profond au dessus de moi et ils se tenaient dans ma section de la librairie – j'imagine : "s'il y a assez d'activité pour qu'il y ait tant de détails et que cela se tienne dans une librairie générale comme Borders, alors c'est une technologie avec un avenir."
  • Beaucoup et Beaucoup d'Intérêts – les non-techies viennent me voir en disant "gee, ne pourrions pas nous faire ça ?"
  • Beaucoup et Beaucoup de Travaux – regardez sur Wikipedia:Wireless_mesh_network, et vous verrez qu'il y a une tonne de protocoles de routage en développement.

La personne dira probablement, "Geeze, c'est si difficile,…" Mais je pense : il y a une tonne de personnes travaillant là-dessus, et quelqu'un va craquer le verrou.

Une trajectoire de croissance simplifiée suggère que dans trois ans (en 2008) quelqu'un aura un bon prototype, et 5 ans après ça (2013,) nous allons voir fréquemment des déploiements geeks. "Nous pourrions penser que 5 ans après ça, le mainstream démarrera," (2018,) mais ceci est manifestement ridicule : nous avons avoir trop de bande passante, vraiment partout, que ceci ne fait pas de sens. (problème de variable unique)

Ainsi le travil des forces économiques inconnues pour moi me laisse pense qu'en 2013, le mesh sera véritablement une chose commune. Je penserais que les hommes d'affaires en recherche chercheront à le développer dans leurs systèmes téléphoniques et que nous pourrions en 2013 le voir intégré dans les produits de consommation (que nous appelons aujourd'hui les "téléphones cellulaires")

Les geeks qui sont intéressés par ce truc, n'apparaissent pas dans une dépression, après tout, complètement "grass roots." Non, l'information se diffuse de la part des geeks working travaillant dans l'IEEE, les geeks travaillant dans ces sociétés , etc., etc.,. Les geeks de l'industrie sont la barrière perméable entre les sociétés et les efforts grass roots.

Maintenant, je n'ai pas fait beaucoup de recherche ici. Il est plausible que quelqu'un ai déjà produit une solution de réseau mesh (fonctionnelle et quelque part déployable). Si tel est le cas, alors l'industrie est en tête du jeu, et nous pourrions nous attendre à ce que ces technologies (je pense) soient le produit qui peut être assemblé, le logiciel intégré et le marché vendu. Parce que je ne vois pas beaucoup de ventes publiques se poursuivant (par vente, je veux dire une pression publique – convaincre les personnes que c'est une bonne idée), je suppose que ce sera au moins en 2010. (par contraste, le public se fait vendre des accéléromètres dans leurs téléphones à cette heure : voir le truc à propos "votre téléphone cellulaire peut appeler le 911 en cas d'accélération spontanée super-élevée, cad un accident.")

Ainsi mon estimation net serait 2010-2013 pour le mesh.

vanne Pourquoi exagères tu LionKimbro ? Veux-tu que ton estimation soit juste ou veux-tu que ça arrive plus tôt ?/vanne

théorie : tu sous-estimes combien la quantité d'influence que tu mentionnes ici.

Je ne pense pas exagérer. Je préfèrerais que le mesh arrive beaucoup plus tôt qu'il n'arrivera. Ceci dit, ce n'est pas un domaine dans lequel je suis prêt à travailler.

Je ne comprends pas comment ma citation touche les gens. Je présente mon raisonnement ainsi si je me trompe, quelqu'un peut me montrer comment.

L'endroit où j'ai vraiment de mettre ça est on the futures wiki.

James Hendler pense que le web sémantique permettra aux petits business d'avoir des "supply chains" comme le font les gros aujourd'hui (slide 32 de sa présentation).


LangueFrançaise PageTranslation AboutLogistics

Footnotes:

(CommunityWikiFooter)

Define external redirect: WebSémantique MonnaieAlternative SupplyChain AloNovo MeshNetworking

EditNearLinks: CraigsList WikiVanning

Languages: