EspritSélectivementOuvert

Cette page a démarré sur SelectivelyOpenMinded

Quand nous sommes frustrés, nous pensons parfois, “Jésus1, tu devrais être plus ouvert d’esprit à propos des choses !”

Si nous nous disputons avec quelqu’un, gagnons chacun de ces points uniques, même vers sa propre acceptation, et qu’il ne répond pas, nous pensons : “Tu es si fermé d’esprit !”

L’ouverture d’esprit est généralement perçue comme une bonne chose, et l’attitude d’être fermé d’esprit est généralement vue comme une mauvaise chose. Nous tendons à voir les autres comme des esprits fermés, et nous mêmes comme ouverts d’esprit.

Je vais argumenter sur le fait que cette vision du monde est incomplète. Je ne vais pas discuter de fermeture ou d’ouverture d’esprit. Je vais présenter des arguments pour ce que - je pense - nous faisons vraiment : Ouverture d’Esprit Sélective. Et je vais présenter ce qui est nécessaire pour que les PassagesDePerspective fonctionnent.

EspritFermé

C’est le point facile :

Etre fermé d’esprit tout le temps est un problème.

C’est bête parce que nous ne changeons jamais notre esprit, parce que nous n’avons jamais appris quelque chose de nouveau, parce que nous ne changeons jamais notre cours. C’est bête, c’est dangereux, vous êtes tous d’accord, aussi je n’ai pas besoin d’en dire beaucoup plus.

EspritOuvert

Etre tout le temps ouvert d’esprit est un problème.

Ceci peut obliger à se montrer un peu plus convaincant. L’ouverture d’esprit n’est t’elle pas bonne ? Bien, nous verrons.

Etre Ouvert-d’Esprit tout le temps vous mène à des attaques de MeatBall:DéniDeService. En bref : quiconque pourrait vous paralyser, en exigeant que vous répondiez à tous ses défis et questions, ou en revendiquant que vous devez essayer et expérimenter encore une autre chose.

Si quelqu’un voulait vous arrêter dans vos traces, il pourrait dire, “Attend ! As-tu étudié… ceci pourrait tout simplement être une conspiration d’un homme des services secrets se présentant comme un de vos amis ?” Ou il dirait, “Comment pouvoir réclamer que méditer durant des années ne t’aide pas à apprendre le monde --as-tu essayé ?

Si vous êtes Ouvert d’Esprit tout le temps, vous n’allez soit pas pouvoir en faire beaucoup, parce que trop de gens vous demanderont une part d’attention, ou vous perdrez votre temps à faire beaucoup de choses improductives parce que les personnes vous demanderont un peu de votre temps. Beaucoup de gens feront cela parce qu’ils sont dans la phase importante d’enseignement de leurs propres découvertes aux autres. Voir PassagesDePerspective.

Et vous allez connaître des temps difficiles à prendre des décisions rapides – ce qui est requis si vous voulez passer à l’acte. Ce qui est important. Si vous allez apprendre des choses à propos du monde, vous allez devoir passer à l’action (voir aussi : PenserParlerAgir.)

BlocRésuméAvecPuces :

Il en existe probablement d’autres. C’est simplement une explication rapide, pour vous emmener vers la phase “Ok, je suis ce que tu dis ici.” “Continue STP”.

Esprit Sélectivement Ouvert

Ce que nous voulons véritablement, je crois sincèrement, et ce que nous faisons véritablement, (parce que cela fonctionne !), est de “l’ouverture d’esprit sélective”.

Vous m’entendez bien : je présente quelque chose que vous faites déjà ! Pourquoi faire une telle chose ? Parce qu’il y a une déconnexion entre ce que font les gens, et ce que beaucoup de gens croient. A chaque fois que vous entendez “vous avez besoin d’être ouvert d’esprit sur les choses”, de la part de quelqu’un, vous entendez une confusion. La personne dont nous nous plaignons à propos de presque tout est sûrement ouverte d’esprit sur les choses. La personne s’implique probablement en communication, après tout, et a été avant persuadée de choses. Vous pouvez ne pas aimer les choses dont elle peut être persuadée, mais les faits restent : la personne est ouverte d’esprit. Seulement sélectivement aussi. Tout simplement comme vous et tout le monde.

Mais, en tout cas, ouverture d’esprit sélective –

Ceci veut dire que vous êtes fermé d’esprit sur certaines choses et ouvert d’esprit sur d’autres.

La décision de ce qui est fermé et ce qui est ouvert se modifie avec le temps. Nous revisitons parfois de vieilles choses, à partir d’un nouvel éclairage, de telle façon que nous voyons une subtilité ou une complexité (IdéesCommeEtoilesEtSymphonies) que nous n’avions pas pu remarquer, du fait de la structuration de notre esprit à cette époque.

Le fait seulement d’ouvrir et fermer, ouvrir et fermer, ouvrir et fermer, peut nous faire avancer l’animation dans les PassagesDePerspective.

Quand vous fermez notre esprit, vous avez couché quelques pensées que vous pouvez utiliser pour construire de nouvelles pensées. (voir : PyramideArgument.) Si vous ne pouvez pas coucher des idées de base, vous ne pouvez pas construire des idées plus avancées.

Quand vous ouvrez votre esprit, vous vous ouvrez vous-même à l’amélioration. Peut-être avez vous couché quelque chose qui entrave votre capacité à aller vers un autre endroit. Peut-êtrre avez-vous couché quelque chose qui, vous ne le saviez pas, mais qui se montre faux. Si vous ne pouvez pas ouvrir votre esprit, vous ne pouvez pas répondre, vous ne pouvez pas vous améliorer, vous ne pouvez pas changer.

C’est en construisant, déchirant, et en reconstruisant (vos idées), que vous pouvez faire des progrès.

Bric à brac

Discipline Mentale : Saisir le piège

Comme pouvons-nous “saisir le piège ?” Comment savons-nous quand nous choisissons quelqu’un comme un esprit fermé ?

Quand vous entendez quelqu’un critiquer “Tu es si fermé d’esprit !, … arrête. Demandez-vous : “Attend, si la personne qui parle est ouverte d’esprit, comment se fait t’il qu’elle critique quelqu’un d’autre pour être fermé d’esprit ?”

“Je veux dire, cette personne ne devrait t’elle pas considérer…”

  1. … que c’est elle-même qui a tort, à propos de n’importe quel sujet dont elle se soucie ? Ne va t’elle pas se montrer ouverte d’esprit ?
  2. … et non seulement ça, n’est-ce pas un peu fermé d’esprit que de penser que les gens devraient être ouverts d’esprit ?

Modernisme, Post-Modernisme

Le Modernisme est un peut comme être fermé d’esprit. “Nous construisons ça”.

Le PostModernisme est un peu comme être ouvert d’esprit. “Attendez, êtes-vous sûr de cela ?”

Il semble juste qu’une société devrait alterner entre le modernisme (rêves, construction, développement, moraliser,) et le post-modernisme (hésitation, scepticisme, analyse, questionnement, démontage, doute.)

Elle n’a pas besoin d’être verrouillé, “tout le monde est d’accord, maintenant tout le monde est en désaccord, maintenant tout les monde est d’accord,…” Et ce ne soit pas semer la confusion, comme cela l’a été. (Les gens ont vraiment cru, dans leurs coeurs, que l’une ou l’autre était intrinsèquement bonne ou mauvaise.)

J’ai confiance dans le fait que le progrès s’est passé et peut continuer à arriver.

Persuasion

Si vous essayez d’expliquer quelque chose à quelqu’un, mais si vous savez que son ouverture d’esprit sélective ne peut pas maintenant s’ouvrir à ce que vous voulez lui expliquer, tout n’est pas perdu : vous pouvez travailler à l’intérieur du royaume de ce qu’est le sujet de leur ouverture d’esprit.

Jetez un oeil aux types de choses sur lesquelles les gens sont d’accord avec vous, et ce qu’elles ont décidé – que vous deux êtes tous deux à proximité par l’esprit.

Maintenant, regardez si vous pouvez dessiner un chemin de ces idées, vers les types d’idées que vous expliquez. Regardez d’où les chemins se croisent :

Alors sans même mentionner les sujets sur lesquels l’autre personne est fermée d’esprit et en divergence, produisez des arguments dans le royaume de l'esprit ouvert.

Ceci requiert des facultés de réception. Vous devez ressentir (avec l’approbation des autres personnes bien sûr), quels sont les types de choses sur lesquels elles sont ouvertes, et quels sont types de choses sur lesquelles elles se montrent fermées.

Les PersonnesSontRaisonnables?. Expliquez, sur les termes des accords que vous avez, pourquoi vous pensez qu’elles devraient prendre une décision particulière à propos de quelque chose sur laquelle elles se montraient fermées d’esprit.

Si vous êtes un ami, si vous êtes bon et si produisez des arguments solides, fondés sur ce que l’autre personne accepte déjà, alors il y a une bonne chance qu’elles en viendront à être fermées d’esprit (et en accord) sur quelque chose sur lequel elles étaient avant ouvertes d’esprit. C’est le but !. Vous essayez de les persuader de devenir fermées d’esprit sur quelque chose.

Cela ouvrira la porte vers la chose dont vous vous préoccupiez vraiment. Après être devenue fermée d’esprit sur la chose pour laquelle elle se montrait fermée, elle peut produire des pensées plus complexes et elle peut voir qu’il est temps de rouvrir quelque chose sur lequel elle se montrait précédemment fermée.

La Raison est la Sécurité de l'Esprit : Maintenir le Progrès dans le Passage de Perspectives

Toute cette ouverture et fermeture : ce peut sonner comme si nous n’obtenions rien. Cela sonne comme si nous nous fermions dans une pièce, puis sortions et nous enfermions dans une autre pièce et puis revenions et nous enfermions à nouveau dans la première pièce !

Ah,… Mais ce n’est pas tout à fait comme ça.

Si nous revisitons vraiment une décision plus ancienne et d’anciennes idées, c’est généralement avec une compréhension plus profonde, plus subtile. Après tout, nous l’avons vue sous différents angles, nous sommes déjà passés par là avant. Et comme le fait de marcher à travers un grand château, il y a toujours de nouvelles choses à voir. Peut-être c’est en ce sens que les pièces se connectent – contexte, ou c’est dans les petites choses que vous pouvez maintenant apprécier – détails.

Ce que vous avez appris avant vous permettra de nouvelles expériences, qui vous permettront d’apprendre plus. Les gens font des progrès, à travers l’ensemble de leurs vie. Ce peut être un progrès rapide, ce peut être un progrès lent. Mais c’est presque toujours un progrès.

Maintenant : Il y a quelque chose d’intéressant ici. Comment savons-nous que nous ne nous faisons pas duper ? Comment s’assurer que nous ne sommes pas simplement poussés autour par des personnes qu peuvent parler rapidement en nos fors intérieurs de ce qu’elles veulent ?

La réponse est l'entêtement – l’inertie simple de l’esprit. Instinctivement, nous résistons. C'est pourquoi il est si difficile de convaincre quiconque de quoi que ce soit. Parce qu’il ne veut pas que son travail de vie soit perdu dans quelque idée fausse et idiote. Il ne veut simplement pas croire qu’il entend quelqu’un de plus intelligent dire quelque chose de résonnant.

Il veut y penser pendant un moment, avant qu’il ne change son esprit. La plupart des gens croient qu’il y a des gens plus intelligents qu’eux, sur n’importe quel sujet. Les gens en qui ils ont confiance. Quand ils entendent de bons arguments de vous – même si vous êtes meilleur qu’eux, ils veulent entendre ce que leur personne de confiance a à dire à ce propos avant qu’ils ne changent d’avis. Peut-être, avez-vous simplement produit de bons arguments résonnants, non ? Peut-être qu’ils n’ont simplement pas leur meilleur raisonnement disponible sur eux, à ce moment. Non ?

Ceci ne veut pas dire que vous ne devez pas discuter avec les gens – vous devriez. Mais vous permettriez que vos graines de pensées germent dans leurs intimités. Présentez votre bord. Présentez vos idées. Contrez leurs arguments. Ecoutez aussi ce qu’ils disent. Et ensuite séparez les voies. La conviction viendra plus tard, en silence, quand il n’y aura personne en train d’essayer de leur parler de quoi que ce soit.


LangueFrançaise PageTranslation SelectivelyOpenMinded

Discussion

Bon ces choses sont tout simplement en train de devenir diablement longues.

J’ai un problème :

  • J’ai ces grosses pensées compliquées.
  • Elles sont plus faciles à lire quand elles sont éclatées en plusieurs pages, je crois.
  • Je veux les mettre sur une page, afin d’empêcher un FeuDeForêt, s’il devait y avoir un désaccord.

Cette page devrait avoir 3 pages au moisn :

PassagesDePerspective devrait avoir de la même manière avoir 3 pages (au moins).

Et il y a beaucoup de réseautage entre les différentes idées ici.

La raison pour laquelle je ne fais pas 3 pages en une néanmoins, est parce qu’il peut y avoir conflit et désaccord.

Je peux me tromper. Quelqu’un produit un contre-argument, et puis je dois rétracter trois pages.

Solutions possibles :

  • Aucune. Continuer simplement à écrire des MEGA-pages.
  • Relaxer un peu. Ne pas s’inquiéter trop du nombre de pages.
    • Si un FeuDeForêt arrive, choisir une page pour interagir. Peut-être que le posteur original devrait y tirer dedans et temporairement les deux pages jusqu’à la fin du conflit.
  • Faire qu’AlexSchroeder concocte une SolutionTechnologie.
    • Le “ComitéFaisceau?” ou quelque chose comme ça, qui peut être dégringolé dans une entrée unique ou quelque chose comme ça.

J’aime les nouvelles pages longues avec des ancres permanentes pour les titres de sections quand cela fait sens. ALors je la lis d’une traite. Plus simple !

J’essaierai de sélectivement découper une section ou deux que je pressens non nécesaire. Cette forme d’édition est difficile à faire proprement parce que je ne veux pas changer les divagations de Lion en un discours laconique d’Alex. LangageClair et tout ça. :)

Les trucs que j’ai retirés que vous pourriez réutiliser ailleurs :

  1. Je crois que le mécanisme de sécurit du processus est la raison. Je crois (je me repète) que nous sommes des PersonneRaisonnable?s. Je crois que tout le monde pense. Ils optimisent, réfléchissent, pensent. Je ne pense pas que la capacité de penser soit vraiment complètement différente. Les gens intelligents penses simplement comme les gens ordinaires, ils le font simplement dans différents domaines. (Einstein: “La totalité de la science n’est rien de plus qu’un raffinage de la pensée de tous les jours.) … et, il a dit quelque chose comme – “Tout ce que je fais est la même chose que ce font les hommes pensants dans leurs vies de tous les jours, appliqué simplement à ce domaine particulier.”)
  2. elles sont un gardien vivant du progrès
  3. Les personnes transfèrent l’autorité de leur pensée aux autres. Pour de bonnes raisons il y a beaucoup de choses à faire dans la vie, et nous devons économiser sur tout, y compris le temps de pensée.
  4. Quand vous appeler les arguments des personnes, clairement, dans votre propre esprit et les comparert aux arguments de l’autre bord que vous avez tout aussi bien tenus.
  5. La raison est la sécurité de l’esprit. C’est la raison pour s’entêter. C’est le gardien du progrès.

Je suis à la fois sympathique au bourbier de Lion et supporter de quelque type d’assistance fondée sur les outils techniques, parce que je bats trop avec les problèmes “qu’est ce qu’une page ?” et suis actuellement en train de définir un ensemble de styles de pages personnelles. Ce que j’ai trouvé à ce stade …

  • La TransClusion est merveilleusement utile parce qu’elle me permet de prendre tout morceau de texte et de l’inclure dans beaucoup d’autres pages (quelques unes d’entre elles ont même des contextes radicalement différents).
  • Nidifier ces pages transcluses me permet de créer (ce qui semble être des pages très grandes) qui sont appréciées par ces lecteurs qui veulent simplement les scroller pour les voir en entier. A ce stad, j’ai testé 12 niveaux d’imbrication, mais en ai trouvé 4 pour être un maximum pratique pour la plupart des audiences.
  • Faire usage d’une convention de nommage pour les Pages et leurs ancres locales est très utile. Un exemple trivial …
    • J’ai des pages nommées DYMMDD où (D=Décennie, Y = Année, MM = Mois, DD = Date)
    • Incluses dans des pages comme 2007-07-0 (penser au ‘0’ derrière comme un ‘une sturcutre décimale pourrait être de 10 jours qui fabriquent les 4 gammes de dates possibles dans un mois)
    • Incluses dans 2005-07
    • Incluses dans 2005
    • Incluses dans ‘200-’
    • Ces pages imbriquées utilisent aussi les ancres standards qui me permettent de sauter directement à n’importe quelle date ou niveau de date à partir des tables imbriquées que j’inclus en haut de la page reconnaissant la sagesse du AboveTheFold.

Je vais couper cela parce que suis parvenu à l’objectif qui m’intéresse (jusqu’aù stade de vouloir aider à mieux définir ces problèmes) et je ne veux pas prendre cette page en holdup. Un dernier point, j’ai trouvé cette approche particulièrement utile en supportant un PointDeVue particulier, en créant une page spécifique d’emaballage qui collecte simplement toutes les pages support incluses pour une audience cible, tout spécialement quand je veux fournir une audience relativement non sophistiquée avec le texte en-ligne à l’opposé dun ensemble d’hyperliens.


On a related note, you may have read the "What you can't say" essay, which is basically about looking for things you should be open minded about. An important point is that if someone doesn’t agree with you, you shouldn’t get angry at him or think he’s evil.

When people are bad at math, they know it, because they get the wrong answers on tests. But when people are bad at open-mindedness they don’t know it. In fact they tend to think the opposite.

Anyway, it’s an essay that I like.

About selective open-mindedness, I think it’s ok to be close-minded about some issues as long as other people are open-minded about them. It’s not just a question of not wasting your brainpower, it’s also about distributing the focus of inquiry in an optimal way - a kind of specialization if you want.

I also think the question of “tastes” versus “rational opinions” is important. As a recipe for open-mindedness, I tend to consider that a lot of issues are a matter taste rather than objective truth, so it’s silly to get angry if other people think differently. I don’t really expect other people to be “converted” to my position (well, of course sometimes I do).

sylvie : The idea of the recipe sounds interesting, because it mixes human perception and a common activity for each of us. Eat is necessary and it ‘s also a subjective question. Recipes are ways to share at the same time useful informations and subjective way to do.

I have read it, I strongly disagree with it.

I have a friend who always brings up that essay. He’s sexist, and racist. Since people don’t like those ideas (in the culture that we belong to,) he sees this paper as justification for his beliefs.

That seems very unscientific to me.

Believe me, I carry some whopper ideas that society absolutely hates. It’s entirely likely that few on CommunityWiki would share these ideas with me, and if they were even raised, it would harm CommunityWiki.

I keep them to myself. I believe Democracy is more important than Truth, some times. And I believe there is a timing and a process to human evolution. Now is not the time for these ideas.

Quick story:

My dentist friend Jack, talking about Santa Cruz lefties who were terrified of water floridation: “Well, I’m a dentist, and like all dentists, I’m in favor of water floridation. I don’t know a dentist that doesn’t want better teeth for everyone, for so cheap. But at the same time, I’m a Libertarian. And I think that if a bunch of people don’t want the government putting something in their water supply, I think that ought to be respected.” (With that one argument, he completely and instantly changed my mind on the subject.) What this means is that you can believe something is True, but also hold that we should be ruled by Democracy instead.

But anyways-

No, I don’t agree with the paper. I think it’s kind of dangerous, in that it makes false justification for harmful beliefs.

We should judge the quality of ideas by analysis and argument, not ascribe virtue by unpopularity.

Some ideas are unpopular for very good reasons.

I think that document is more about considering stuff in your own head than about convincing other people. I wouldn’t consider it as evidence in favour of anything. “Unpopularity of an idea” shouldn’t be used as an argument, though yeah I’ve heard that kind of stuff (though I haven’t had anybody use that specific article in support).

Once I was talking with a Chinese friend who was saying “I can’t understand why so people still adore Mao. He was just stupid, and brought Chinea’s economy backwards ! Worse than Hitler ! I mean, at least Hitler didn’t do that much damage to his country’s economy …” - and that was something she’d never said to another Chinese. Now, I’m sure there are plenty of Chinese that talk to each other about Mao in less than flattering terms, but there still is some social pressure – he’s a Hero and a Saint to a lot of people, and criticizing him publicly is pretty much a heresy. There was also that case of a Pakistani newspaper having it’s headquarters stormed burned down by a mob because of an article it published on Jews and Islam. There are plenty of places in the world where the balance should be set a bit more towards nonconformity if we want everyone to get along.

Now, some ideas can be dangerous. But I’d prefer them to be dealt with by reason rather than social pressure. And, what’s more, I can’t think of anything the human mind can come up with that’s more dangerous than a static, controlling, totalitarian state (1984, North Korea …). That’s something I fear more than any “dangerous ideas”.

Also, I agree with the thing on democracy and truth. The majority’s choices should be respected, even if you think they are wrong. I think “majority point of view” should have much more influence on the “Act” end of ThinkTalkAct than on the “Think” side. That works for politics as well as for an EditWar on a wiki.

(My judgement on this is probably clouded by the fact that I tend to be a cold-blooded rationalist and don’t get very emotional over issues, so I accept “rational, selective close-mindedness” but not hostility to certain ideas, which just means that whatever emotional hostility I may have, I’ll probably disguise it as reason ^-^)

(Hmm, this is getting a bit abstract and off-topic :-P)

What would it look like, if we resorted purely to reason, rather than social pressure?

Martin Luther King used social pressure to force a dialog. Wasn’t this appropriate? It seems to have worked.

I agree with criticism of static, controlling, totalitarian states. But that’s not what social pressure is.

Social pressure is a sort of law that people hold in their heads. It’s very democratic; and everybody is a judge and an enforcer and everyone is under it’s rule.

While there are things that you cannot say in public, you are allowed to convince people one on one, or in small groups. The theory goes that, with time, you are able to convince a sufficient number of people such that there are places where you can voice your thoughts in public, and receive a fair hearing.

I have difficulty thinking up a more ideal process.

There are many forbidden communications. Some are there for good reasons, some are there for bad reasons.

My principle disagreement is with his search for a general formula. Paul Graham seems to believe he’s found one: “If society is pressuring me towards one way of thinking, then I can call the pressurers zealots, and say that the other side is right.”

Actually- that’s not quite right. I do believe in a search for a general set of rules for morality. It’s possible that there are basic laws that we would find indisputable. And it’s possible that we could build from those laws a basic moral framework that everyone can agree to. It’s probably look something like “the scientific method”- a process, rather than a specific set of moral laws (a tablet with 10 commandments.) It would probably involve progressive discovery. I suspect that the Golden Rule will find a core place within this super-ethical framework. That kind of thing, I’d be all for discovering.

But I don’t think it’d be anything like: “If people are using social pressure on you, it’s because you’re right, and they’re wrong.” I mean: That just sounds like some punk on the street.

I do believe in resistance to social pressure, when you believe you are right. But I don’t think we should say, “We’re shunned, therefor we’re right.”

Let’s look more specificly at what he’s saying.

He’s basically said that women are intrinsicly inferior at math. “When people are bad at math, they know it, because they get the wrong answers on tests.” And, he pulls Lawrence Summers for his answers.

This is a common belief. It is only a belief. You can’t say, “Look at all the women who score bad at math,” and say, “ah-hah! They are intrinsicly poor at math!”

Thinking about things this way just totally tosses out everything we know about gender role self-stereotyping that we know about. Did you know that “female secretary” is a relatively new thing? It started in the 1920’s. They used to be all male, before that. Then at some point, it became a way of showing that you were moving into the future to have a “hot female secretary” at your side. There was a shift to female secretaries, and then it became near total. Now people are justifying this in their minds, making up reasons why it has to be this way. “See? The evidence is everywhere you look.”

So, when you’re looking at things like this, the present state of society, no matter how overwealmingly the evidence may look to you, can easily mean zero.

We know that, as people grow up, they put visions of roles into their heads. And it shapes their dreams, and it shapes their practices. And we know that people skill up on things that fit their dreams. We know that this is not just true for individuals, but hoards of individuals.

We know how powerful gender self-typing is.

Frankly, the reason we hate it when people like Lawrence Summers say these sorts of things, is because they’re trying to drag us back into an old world, of the gender roles that he’s more comfortable with. We don’t share those values.

So, this results in a social pressure. It’s a social struggle.

I don’t think that this is something that can be scientificly studied. We are way too immersed in our culture to separate these kinds of things out. Where are you going to find the girl who grew up in a society where the famous mathematicians were women? Where is she going to get those dreams from? How is she going to type herself as that type, and thus gain the motivation to shape her mind in that direction?

So, no good science experiment there.

That said, I know of a number of women who thoroughly kicked us guys’ ass while attending Harvey Mudd College.

Here is what I think, specificly, on these issues:

  • outside shocking brain differences (like being mentally retarded, or missing a chunk of your brain,) people are pretty much as naturally intelligent as any other people
  • I am open to the idea that the mind might have different modules, and that there might be limits on how different people’s brains work in particular areas, but will require convincing
  • people can make dramatic gains or loses in mental ability by:
    • practice, passion
    • role-modeling, choosing heros & heroins
    • choice of habit, attitude, emotion
    • choice of media, reading materials
    • framework for thought, thinking about thinking (learning Logic, learning about the brain, psychology), self-dialog
    • environment (such as: being forced to do something, or you will be killed)
  • the dramatic changes greatly outweight the slight differences in natural ability; we know this from the dramatic differences people in people’s test scores and self-evaluations when doing different things, telling themselves different things
  • as a society, we should encourage people to develop their passions, and to follow their passion
  • we should not send messages that “you shouldn’t do that, because you’re not naturally built for it”
    • see also: Gattaca – for more on this theme, but from a slightly different angle (eugenics)
  • it is right to use social pressure to make the way safe for girls
  • the exercise of social pressure does not mean that the opposition is right; it simply means that mental force is required to assist this fragile cause

At the same time, there are places where I am on the other end of social pressure.

But I’m not a disbeliever in social pressure. Nor do I see it as a justification for my beliefs.

I do not believe in a general formula for moral fashion.

Perhaps we should spin off a page (or named section) based on Social Pressure or the paper.


LangueFrançaise PageTranslation SelectivelyOpenMinded

Footnotes:

1. pour traduire Geez - [1]

Define external redirect: PersonnesSontRaisonnables PersuasionMiseEnScène DéniDeService PersonneRaisonnable ComitéFaisceau

EditNearLinks: EditWar AboveTheFold PostModernisme FeuDeForêt SolutionTechnologie PointDeVue

Languages: