LogicielRelationnel

Cette page a démarré sur SocialSoftware

Le logiciel relationnel1 est une famille de logiciels conçue pour maintenir des groupes de personnes qui interagissent.

ClayShirky dit dans son article Social Software and the Politics of Groups [1] :

Le changement radical a été de dé-coupler les groupes dans l’espace et le temps. Pour produire une conversation autour d’une table ou une conférence, vous devez réunir tout le monde dans un même endroit au même moment. En défaisant ces restrictions, l’Internet a déclenché une foule de nouveaux modèles sociaux, de la liste de diffusion vers les salons de discussion (chat) jusqu’aù blog2.

En effet, les conférences téléphoniques nous ont permis de nous détacher de la contrainte d’espace et les tableaux d’affichage sur les murs des bureaux et des halls nous ont permis de nous détacher de la contrainte temps, mais seul le dé-couplage du temps “et” de l’espace a permis de faciliter de manière incroyable la formation de groupes sur l’Internet.

La section intéressante à propos de l’usage du logiciel relationnel est la dynamique des groupes. C’est ce qui nous surprend sans arrêt. Telle est la raison pour laquelle la “conception de logiciel pour des groupes en tant qu’utilisateur demeure un problème qui ne peut être résolu de la même façon que la conception d’un traitement de texte ou d’un outil graphique” (Shirky). Il y a des décisions politiques construites à l’intérieur du logiciel (c.a.d. modération), la dynamique du groupe se modifie quand le logiciel change, et un manque général d’idées sur le comment et le pourquoi les choses fonctionnent dans cet environnement.

C’est sur ce point que des sites comme MeatballWiki et CommunityWiki entrent en scène : collecter le savoir et l’expérience gagnés et prolonger notre compréhension de ce phénomène.

Beaucoup de gens semblent interpréter le “logiciel social” comme étant seulement un LogicielDeRéseautageSocial?3. Même dans le sens le plus large donné au dessus, y’a-t-il une différence avec le GroupWare ?

Une question similaire a été posée sur MeatBall:SocialSoftware: Pourquoi ne pas simplement utiliser le terme GroupWare ? La réponse donnée par ClayShirky est celle-là :

le GroupWare a deux connotations que le logiciel relationnel ne sait pas faire. Premièrement, il tend à renvoyer vers des environnements orientés sur des modèles d’affaires (orientation business) et des environnements collaboratifs. Deuxièmement, il tend à renvoyer vers un logiciel dont les utilisateurs pensent qu’ils participent eux-mêmes à une activité formelle de groupe.

C’est-à-dire que le logiciel relationnel renvoie au logiciel permettant occasionnellement et fortuitement de produire des interactions de pair-à-pair, tandis que le groupware renvoie vers des notions de groupes dédiés et peut inclure des architectures complexes de client-serveur.

Le Web est une architecture client-serveur “extrêmement” complexe. Une juxtaposition intéressante à noter : tout comme le terme ClientServeur?4 a été détourné de sa définition originale pour renvoyer simplement à des notions d’interface utilisateur front-end jusqu’aux bases de données relationnnelles5, on est venus à l’association du terme GroupWare à une petite classe d’applications client-serveurs : calendrier partagé, forums et email, gestion de projet. Le terme a de telles connotations si profondément enracinées qu’il n’est nullement étonnant que le LogicielRelationnel soit aujourd’hui en vogue pour le remplacer – EvanProdromou

quelques morceaux spécifiques de logiciel relationnel

discussion

D’accord, j’ai aussi entendu parler de l’idée que :

  • Le GroupWare est un logiciel où : Vous avez un groupe de gens. Vous voulez les organiser. Ainsi, vous décidez d’utiliser un GroupWare.
  • Le LogicielRelationnel est un logiciel qui fait que les groupes apparaissent d’abord. Il aspire les personnes à l’intérieur.

J’avais une idée pour une forme de LogicielRelationnel qui n’est vraiment pas du GroupWare : l’EmailTransparent?6 (où nous pourrions encore l’appeler le PublicEmail?.) Ce qui veut dire : des grandes quantités de nos emails que nous envoyons, nous ne nous soucions pas si les gens les lisent. Par exemple, si vous écrivez vers une liste de diffusion, vous ne vous souciez pas si les personnes généralement disséminées aux quatre coins du monde le voient.

En faisant ainsi, à chaque fois que vous envoyez un email, vous faites qu’une copie apparaisse également sur votre page Web. Évidemment, ça ne constitue pas un billet de blog – non. Vous avez juste une petite section sur votre carnet web : “Les derniers emails publics”. C’est comme le PersonalLogServer mais pour l’email. Les personnes pourraient voir “quels genres d’interactions produit cette personne ?” Si elles se montraient intéressées par vous, si elles voulaient savoir quels genres de choses vous produisez, elles pourraient juste regarder. Si elles étaient AUSSI intéressées par le sujet, elles pourraient vous envoyer un email ou rejoindre la liste de diffusion.

C’est un cas concret de LogicielRelationnel. Ce n’est pas du GroupWare. Vous n’avez pas besoin de vous enregistrer ou de vous déclarer. Cependant, cela joue un rôle dans la formation de groupes de personnes. C’est “social.” (relationnel)

BlocRésuméAvecPuces :

  • GroupWare: Organiser un groupe existant de personnes.
  • LogicielRelationnel : Fait que les groupes apparaissent d’abord. « Puis aspirent les personnes dedans »
  • Exemple: PublicEmail?

LionKimbro

il y a définitivement un besoin là qui serait rempli en facilitant pour les personnes de trouver d’autres choses qui ont été écrites. je remarque à l’instant sur orkut qu’une des fonctionnalités souvent demandée est de voir dans quelles communautés un utilisateur spécifique poste.

J’ai écrit un long article de l’histoire du terme Tracing the Evolution of Social Software [2].

Voilà quatre remarques à propos du Logiciel Relationnel telles qu’elles émergent de mon manque de confiance pour tout ce que j’ai pu lire jusqu’à cette heure (je ne crois vraiment pas qu’on puisse parler du “Logiciel Relationnel” sans l’avoir expérimenté) :

  1. Un ordinateur n’est pas une boîte, c’est une porte qui peut être vue comme une entrée vers un espace social.
  2. Le fait d’expérimenter des expériences sociales n’est pas difficile techniquement, c’est socialement complexe.
  3. Néanmoins, la complexité sociale qui rend si difficile de percevoir l’ordinateur comme une porte - plutôt que comme une boîte - va de pair avec la complexité technique, quand il en vient à inviter la participation de personnels qui se tiennent à l’écart de la technologie.
  4. Expérimenter avec des expériences sociales sur le net - utiliser les produits logiciels qui rendent l’expérience possible - démarre quand on devient membre d’un groupe ; un groupe avec un rôle (utilisateur) dans une relaion avec les programmeurs de logiciel (relationnel).

Ces remarques ont été mises en mots après avoir lu l’article suivant de ClayShirky :
Group as User: Flaming and the Design of Social Software

Peut-être que ce dont nous devrions “parler et expérimenter” est une “Expérience Sociale” ? Je veux dire le type d’Expérience Sociale (sur le net bien sûr) qui peut être vécue avec (comprise intuitivement) même par un type de personne catégorie “non-nerd/geek/techie” ?

J’ai pensé un peu plus tard à quelque chose que je trouve difficile à mettre en mots. Essayons néanmoins … cela semble bien trop spécifique ; comment puis-je dire cela plus généralement ? Y’a t’il une meilleure terminologie que je puisse utiliser ?

Résumé : La construction de ponts devient plus facile.

Il semble qu’historiquement, jusqu’à très récemment, les humains se sont groupés ensemble dans des communautés assez homogènes. Dans n’importe quelle communauté particulière, la vaste majorité allait aux même cérémonies religieuses, avaient des croyances politiques similaires, mangeaient des nourritures préparées de manière similaire, parlaient la même langue, allaient à la même école, … etc. C’était un ensemble négocié tout-ou-rien – prenez-le ou essayez n’importe quelle autre communauté.

Récemment cependant (avec l’amélioration des transports et des communications), les personnes ont réalisé que quelques choses étaient orthogonales. La séparation de l’église et de l’état - plutôt que d’avoir une église d’état (et le pays qu’elle contrôlait) en opposition amère à une autre église état (et le pays qu’elle contrôlait), on peut choisir de suivre l’une ou l’autre des églises (ou pas du tout) et indépendamment vivre dans ce pays ou l’autre.

Avec des douzaines de choix plus ou moins arbitraires, quelques individus sont devenus des représentants uniques d’une collection spécifique de choix.

La diffusion de l’information est devenue bien plus facile – l’information pouvait se répandre à travers un groupe politique, ce qui chevauchait différents groupes religieux, qui chevauchaient d’autres groupes politiques. Même si le groupe Ford n’a pas de chevauchement direct avec ses pires ennemis, le groupe Chevy, d’autres catégories de groupes chevauchent suffisamment les deux pour permettre à l’information d’aller d’une personne dans un groupe vers une personne dans l’autre groupe.

Parce qu’une personne pourrait encore physiquement n’assister qu’à une église particulière le dimanche et physiquement se présenter à un vote dans seulement une ville le jour d’une élection, les personnes formaient encore une solide allégeance à un groupe particulier dans chaque catégorie. Basculer vers un groupe différent était encore tout-ou-rien dans cette catégorie, mais au moins on pouvait encore continuer à rencontrer des amis dans d’autres catégories de groupes.

L’internet permet à un groupe de “rencontrer” tout en découplant dans le temps et l’espace. Basculer maintenant vers un groupe différent n’est plus tout ou rien – quelqu’un peut graduellement devenir plus actif dans un groupe, tout en donnant lentement de moins en moins d’attention vers un groupe “concurrent”. Il peut être même possible, dans l’ancien temps, pour une personne d’être très active dans deux groupes de façon à ce qu’il soit inconcevable pour quelqu’un d’être simultanément membre des deux groupes.

La légende urbaine que toute personne n’est qu’à six degrés de séparations7 de n’importe quel autre personne sur terre est en train de devenir de plus en plus communauément connu et accepté. Voir Wiki:SixDegreesOfSeparationTheory

Une fois seulement que quelques individus spécialisés (traducteurs/interprètes, ambassadeurs politiques, scribes, missionnaires, le capitaine et l’équipage de sociétés de transport) auront connecté un groupe à l’autre Maintenant, je commence à voir que chaque personne que je rencontre est un point de connexion – cette personne peut canaliser l’information partagée entre moi (et mes autres amis que je n’ai pas (encore) en commun avec cette personne) et ce halo d’amis de la personne est à deux sauts.

Quelle est la conclusion claire ici ? Quelle est la prochaine étape ? EspritDeRuche, peut-être ?


MarkDilley - Lion ceci est un site cool, ça a éclaté en moi que la relation que j’essayais d’avoir pour construire le CommunityWikiFaq - une communication FondéeSurLesQuestions?8.

Cette page a besoin d’une liste des logiciels relationnels dont nous parlons.

Je veux aussi travailler dans une citation jwz pour donner “l’autre” point de vue :

Nat a dit, “Ainsi … et nous allons construire un système open source de groupware : ça va être génial !”
Et j’ai dit, ”… à quoi penses-tu ! Ne sangle pas l’albatros du ‘Groupware’ à ton cou ! C’est ce qui a tué Netscape, es-tu fou ?” Il m’a regardé comme si j’avais simplement botté son chiot.
Groupware Bad de Jamie Zawinski 2005

Voir


LangueFrançaise PageTranslation SocialSoftware DossierOrganisationInformation DossierLogicielSocial

Footnotes:

1. NDT : LogicielSocial. Le mot relationnel a été proposé par Jean-François Noubel sur TheTransitioner - voir SocialSoftware en anglais
2. CarnetWeb en français
3. regarder SocialNetworkingSoftware?
5. RelationalDatabase?
8. traduire QuestionBased?

Define external redirect: QuestionBased ClientServeur PublicEmail SocialNetworkingSoftware FondéeSurLesQuestions LogicielDeRéseautageSocial EmailTransparent RelationalDatabase

EditNearLinks: CarnetWeb TheTransitioner ClientServer MeatballWiki UseNet GroupWare BlogoSphere LogicielSocial DossierTechnologieWiki WikiWikiWeb VisualWho

Languages:

The same page elsewhere:
MeatBall:LogicielRelationnel