PassagesDePerspective

Cette page a démarré sur PassagesOfPerspective. Traduction en cours.

C'est une idée que j'ai (LionKimbro) à propos de la façon dont les gens entrent dans une perspective, se développent à l'intérieur de son cocon et font la transition vers une nouvelle. Elle est développée ici par LionKimbro.

Les principales sections de ce modèle sont :

Vou verrez que c'est pratique pour étiqueter les parties de l'île avec les parties du modèle.

lieurôledescription
suddécouverte, entréelà où une personne entre dans une île de perspective
ouest, est (la côte)propagation, guerreoù une personne fait la promotion d'une île de perspective
centreanalyseoù une personne pose des morceaux de questions à partir de l'intérieur de la perspective
nordsortieoù une personne passe d'une perspective à une autre

La métaphore est qu'une perspective est comme une île. Une île-oasis magnifique. Nous arrivons sur une île, (sur le côte sud,), nous battons à partir des bords d'une île, consultons des types judicieux au centre de l'île et à la fin, un jour, quittons une île. Par la côte nor. Nous partons pour atterrir sur une autre île.

L'idée est qu'au fil du temps, le déroulement de nos vies, nous faisons notre chemins à travers plusieurs "ilôts" de perspective, migrant toujours vers le nord, parce que nous découvrons des choses.

Ma conviction est que :

Les Idées sont Acceptées Rapidement

Quand nous découvrons un nouvel entassement d'idées qui nous interpellent, que nous acceptons, nous commençons le processus de rapidement les assimiler. C'est une période de romance. Nous apprenons tant que nous pouvons, aussi rapidement que nous le pouvons. Nous tombons amoureux des idées. Nous réévaluons tant de choses dans n os vies, en utilisant les termes du cadre des nouvelles idées.

Ce ne doit pas être de une exhubérance émotionnelle. Ceci s'applique simplemnet aussi bien à l'homme dépassionné, froid, sceptique et analytique, comme cela se produit pour l'amoureux romantique. Pas de question sur la façon dont une personne complètement rationnelle croit qu'elle est, elle est en fait, à chaque étape, en train d'appliquer les heuristiques et de suivre des "ressentis" (Wiki:CodeSmell.) Nous ne pouvons pas aider mais relancer pour les terminer et ce qui pour nous fait totalement du sens.

La découverte d'un nouvel ensemble idées est une expérience libératrice, cela est géant, cela rend nos vies tellement plus agréables, cela rend les choses éclatantes, et cela fait que les choses font du sens, et de ce fait nous dévorons rapidement toutes les idées que nous pouvons trouver.

Nous appelons cela le côté "Sud" de l'île, parce que l'iée est celle que nous progressons, nous avançons et "montons" vers le Nord avec le temps. Ainsi c'est de là que nous rentrons d'abord dans l'idée. A partir du Sud.

Oui : c'est ma conviction que l'amoureux de pop music qui découvre brusquement le Grateful Dead et expérimente une mutation totale - C'est la même mécanique et faculté qui guide un mathématicien pour s'exciter et étudier avidement quelque ligne de raisonnement qui résonne simplement juste à ses yeux, quelque théorie unifiante et puissante ou notation. Pas de doute que les rationnalisations ("pourquoi, c'était seulement rationnel de penser de cette manière… ! C'était de mon pouvoir d'adhérence à la rationnalité, tut tut, qui me présentait la voix.") suivront…

C'est tant pour élever l'amoureux de pop music, qui je crois est effectivement en train d'expérimenter quelque chose que nous n'avons simplement pas les mots à articuler et les modèles pour comprendre, tout comme il en est de même de dénigrer le mathématicien fier ou l'économiste, ou qui que ce soit, que je crois qu'ils se montrent rationnels sur tout, ou au moins, la plupart des choses.

Mais pour porter cela dans un plus large cadre :

Maîtrise et Guerre

Si les idées continuent à signifier beaucoup de choses pour nous, alors nous continuons à les apprendre. Nous apprenons beaucoup des variations et subtilités internes. Nous apprenons comment modéliser différentes situations à l'intérieur des termes d'idées. Nous gagnons les qualifications et ajoutons de la densité à la carte. Nous devenons des experts chevronnés sur le chemin de l'aller et le chemin du retour à travers les différents accès au débat.

Nous commençons aussi à identifier des idées qui sont en divergence avec cette perspective, les idées que nous savons fausses. Nous expérimentons une dissonance quand nous entendons les personnes dire les choses avec lesquelles nous sommes en désaccord, et nous sommes obligés de parler. Et nous le faisons. Nous avançons nos raisonnements. Nous répondons aux autres.

Nous voyageons (hors des côtes Est et Ouest) et faisons notre route vers d'autres îles pour parler avec d'autres personnes. Ce que cela signifie dans le monde matériel, est que nous allons chez SlashDot, nous allons chez KuroShin, nous visitions d'autres wikis, d'autres blogs, nous allons vers tous ces sites web, et nous parlons avec les personnes que nous rencontrons là. Nous l'espérons, elles sont SelectivelyOpenMinded à nos positions, nous espérons que nous somme pas un VisiteurNonBienvenu. Quand nous entendons les choses avec lesquelles nous sommes en divergence, nous produisons nos arguments et amoindrissons les arguments avec lesquels nous sommes en désaccord. Nous (inconsciemment dans beaucoup de cas) identifiions les gens qui peuvent être intéressés par notre île de perspective et leur montrons le chemin vers l'entrée Sud.

Nous rencontrerons des personnes qui ont différentes idées sur les choses et puis il peut se produire un clash. Il peut être agréable et amical, et il peut se montrer chaud et méchant. Cela n'a pas beaucoup d'importance, pour la recherche de cette explication : juste qu'il y a un débat, une discussion, un échange de pensées. Les coupent coupent encore d'autres coupes.

Les Personnes Sages au Centre

Suppons désormais que quelu'un ait un bon point. Nous en débattons avec quelqu'un et disons qu'il nous désarme complètement. Pas simplement de nous faire donner pâle figure vis à vis des autres : Non, ils sont honnêtes à Dieu, ont fait face à chaque dispute en toute impartialité et ont coupé nos points dans des voies sur lesquelles nous ne savions pas comment répondre. Et ensuite ?

Allons-nous changer nos idées ? A la volée ? Non. Non ! Pourquoi ? Est-ce parce que nous sommes mauvais ? C'est parce que nous sommes trop butés ? Pensez à cette question un moment. Pensez à ça. Revenez : Vous êtes dans quelque forum d'actualités SlashDot, KuroShin, ou ce que vous voulez – et vous êtes en train de polémiquer avec quelque andouille. Et vous lui avez prouvé qu'il ou elle avait tort sur chaque point. Vous étiez jeune, la discussion a traîné en longueur durant des jours. Pensez maintenant à ce type de situation. Pourquoi n'a t'il pas changé sont esprit ? Est t'il simplement débile ? Est t'il simplement épais ? Que se passe t'il ? Pensez véritablement à votre explication personnelle avant de continuer à lire.

Nous ne changeons pas nos idées. Mais que faisons-nous ?

Nous nous souvenons de ces points.

Et nous les ramenons à la "base", pour y obtenir une réponse. Nous demandons aux plus âgés, les hommes et femmes ages, nous consultons les livres et peut-êtres nous nous asseyons simplement, pensons et estimons nous-mêmes, en se fondant sur ce que nous avons appris.

Si nous trouvons une réponse au bon point, nous l'ajoutons à la base de débats du groupe (informellement tenue dans nos têtes, ces jours-ci, même si certains d'entre nous utilisent une BaseWikiDébat, et à l'avenir, nous pourrons avoir en ligne un graphe de discussion Futures:ArgumentGraphs?), et puis commençons à l'inoculer au habitants de l'île de telle manière que quand l'opposition utilise ce bon-point-anciennement débattu, elle est construite pour ressembler à des idioties.

Questionnement Sain

Aucune perspective n'est parfaite. Nous croyons parfois que nous avons trouvé nos perspectives finales, mais cela n'arrive jamais. La perspective finale pourrait ne jamais être exprimée. S'il existe une perspective parfaite, c'est une chose profondément spirituelle, et seulement communicable à travers des canaux spéciaux, plus probablement spirituels.

Et ces autres perspectives ici : Elles ont probablement quelque chose en rapport. Elles sont probablement valables, elles ont probablement quelque chose. Pas la question de savoir de quelle manière vous haïssez une autre perspective, il y a presque toujours quelque chose de valable dedans. Je n'arrive pas à penser à une unique perspective que j'ai jamais trouvée qui n'apportait pas quelque chose de valable.

A l'intérieur de la sécurité de la confiance de nos amis, je crois que nos esprits, pour la plupart, continuent simplement à zigzaguer.

D'une discussion que j'ai eue il y a 3 ans, quelque point qui continue à me coller, et sur lequel nous n'avons pas trouvé de bonne réponse. Ce point - qui me reste en tête. Tourne, tourne, tourne la manivelle, les vitesses passent.

Et nous découvrons que - notre modèle a un trou. Il y a quelque chose qui ne va vraiment pas là. Et c'est une inconvenance importante - c'est quelque chose qui a vraiment du sens, et nous avons besoin de le résoudre.

Maintenant, peut-être que c'était simplement un conflit d'IntégrationEtIdentité. Peut-être que quelques ajustements remettront tout sur la bonne voie. Mais ensuite, peut-être que non. Peut-être est-ce quelque chose que vous allez devoir faire quelque part ailleurs.

Mais la chose est : vous regardez au dehors, et tout ce que vous voyez sont des ennemis et des alliés, mais vous ne voyez pas quelque chose qui puisse remplir ce trou.

Votre esprit est désormais réceptif. Vous n'êtes pas réceptif à tout. Plutôt, vous êtes réceptif à quelque chose qui collera à quelque modèle.

Vous avez appris quelques trucs. Vous savez cela. Il n'y a pas de voie de retour vers l'ignorance. Mais vous avez aussi appris quelques choses avec lesquels vous pouvez faire naufrage. Vous pouvez les laisser tomber en toute sécurité, tout spécialement si vous allez apprendre quelque chose de valable.

Sortie.

A un certain stade, vous découvrez cette nouvelle chose. Vous avez échantillonné quelques alternatives, mais vous avez pioché celle qui semble valoir la peine d'y investir du temps.

Vous ne pouvez pas bien sûr simultanément courir après toutes : Un être humain ne peut pas seulement tenir trop d'idées en une fois, après tout.

Vous dites au revoir à vos amis ou partez en silence. Vous avez une pile de livres dans vos mains et quelques idées toutes neuves.

Ce sont celles-là ! C'est merveilleux !

Discussion

Parfois, j'ai trop de choses à dire.

Je veux véritablement effacer ce qui suit, parce que je veux que cette page soit un LangageLienDeConfiance que nous utilisons, et ne soit pas embarassée pour être recommandée à d'autres.

Ceci dit, certaines sections devraient rester. La partie sur Jurgen Habermas, et la partie sur le Débat, parce que ce sont toutes les deux des choses dont nous sommes convenus de parler sur CW.

Mais les trucs sur le super-freudisme, l'intelligence artificielle, du samsara et les citations - devraient probablement passer après pour un moment.

C'est le genre de chose pour laquelle je voudrais un SemiWiki. Je ne sens pas que la communauté devrait trimballer ces choses ailleurs. C'est une mauvaise publicité.

Jurgen Habermas

Je sens une forte sympathie entre la façon dont je pense, et les choses que dit Jurgen Habermas.

Par exemple, il dit que c'est essentiel que les personnes puissent parler en solidarité entre elles, afin d'évaluer rationnellement la vérité d'une chose.

Je suis sceptique sur le fait que les personnes puissent faire cela avec des groupes sur lesquels elles ont quelque DivergenceProfonde. Mais elles peuvent l'avoir à l'intérieur de leurs propres groupes. Ce qui veut dire que crois que les groupes de gens alignés entendent vraiment les arguments venus de l'extérieur et ils pensent vraiment à ceux qui ont du sens. Et je pense qu'ils sont forcés à parler et qu'ils parlent vraiment des idées entre eux. Que ce soit en public ou en privé, je ne suis pas concerné - il me semble simplement que, et c'est tiré de mon expérience de néophyte - que les personnes questionnent et changent. Et les conditions de Jurgen Habermas semblent être rencontrées. Il analyse les idées à partir d'un port sûr de personnes qui comprennent le langage des autres, à partir du port sain des personnes qui les aiment et veulent sérieusement résoudre ensemble les dilemmes.

Et c'est de cela que les personnes deviennent réceptives à de nouveaux ilôts de pensées.

Débat

L'histoire que je viens de raconter à propos des passages de perspective - elle dit des choses spécifiques à propos du débat.

Comme conséquence de cette histoire :

Ce qui veut dire que quand vous dites à quelqu'un qu'il a tort durant un débat, il ne va pas dire, "Oh, dieu, je crois que tu as raison".

Si tel était le cas, alors nous serions tous très faibles, et incapables de développer nos pensées. Nous ne pourrions jamais déterminer la vérité. Nous ne pourrions jamais déterminer la vérité, parce que nous ne pourrions jamais jamais former l'idée globale dans nos têtes. Dès que quelqu'un nous donnait la moindre allusion de quelque chose que nous ne comprenions pas, nous étions kidnappés. Nous ne dirions pas, "Bien, laissez moi vérifier ce que mes personnes doivent d'abord dire à ce sujet…"

Plus simplement, nous quitterions sur le champ. Et ce n'est pas apprendre. Ce n'est pas comprendre.

Je peux aller plus en profondeur sur ce point à l'avenir ; Je ne suis pas satisfait de ce que j'ai écrit ici. Mais je sais que dans ma tête ce que je dis - les mots me manquent simplement, et je suis impatient de bouger de façon à ce que puisse aller au lit.

SuperFreudisme

Le SuperFreudisme?1 est un terme que j'ai l'habitude d'utiliser : La conviction que tout est pour d'horribles, d'horribles raisons. Ou froid ou indifférent. Ou sans signification. Ou tout ce qui n'apporte pas un sourire à votre visage. Des choses dont les gens seraient révulsés jusqu'aux tripes.

Freud était convaincu que tout ce que quelqu'un fait est fondé sur le sexe. Pas si mauvais dans mon livre, même si je n'y crois pas.

Mais le SuperFreudisme? est pire : c'est la conviction que tout ce qui est bien ou positif est faux. C'est une heuristique de début de preuve. Vous entendez simplement une idée et allez : "Est-ce que cela rendrait les gens heureux ? Ce serait ? Ok : c'est faux."

SuperFreudisme? :

Si tout pouvait être mauvais, c'est véritablement pire. Si tout pouvait être bon, c'est simplement de l'auto-illusion.

J'observe le SuperFreudisme? chez une vaste majorité de gens avec qui je parle. Simplement quelques questions et réponses tendent à révéler des affirmations de SuperFreudien?2""s.

C'est ma conviction personnelle que c'est la raison pour laquelle les gens sont si déprimés.

Dans "A Wrinkle in Time", Madeline Le'Engle écrit que la Terre est entourée par une obscurité. Je crois que le SuperFreudisme? est cette obscurité. Les personnages dans l'histoire nomment de vraies personnes qui ont vécu (Je me souviens de Leonard De Vinci et d'Einstein) toutes ces personnes étaient des gens qui ne portaient pas principes du SuperFreudisme?.

Mais je diverge.

Le point de cette section de la page est de dire : Je pense qu'il est facile de glisser dans le SuperFreudisme? quand nous observons l'entêtement des autres. Je pense qu'il est facile de penser : "Ces gens, tous parmi eux- ils sont tous dingues. Ils ne vont jamais changer leurs esprits. Ils ne changeront pas leurs pensées. Je pense cela, parce que c'est tout ce qu'ai vu." C'est simplement quelques étapes raccourcis d'ici dans le SuperFreudisme?. (Il existe beaucoup de chemins vers le SuperFreudisme?.)

J'admets que de ce que je dis, ceci n'est pas formulé de la façon la plus scientifique. Je n'ai pas beaucoup de références à vous donner. Je n'ai pas beaucoup de titres.

Mais je peux vous renvoyer à quelque chose que vous avez pu expérimenter : Votre propre vie.

Vous pouvez vous demander : Ai-je déjà changé mon opinion ?

Comment cela est t'il arrivé ?

Je suis prêt à parier que la plupart du temps, c'était dans la tranquillité de vos propres pensées. Et pendant que vous pensiez, vous vous êtes souvenu de choses importantes que d'autres gens ont dites : Il n'y a pas d'endroit plus sûr que vos propres pensées. Et nous pouvons entendre les voix d'autres personnes à l'intérieur de nos propres pensées. Nous nous souvenons de choses.

C'est en quelque sorte propre de voir la façon dont une idée parlée par une personne peut nous accrocher autant de temps, depuis tant d'années, et puis simplement réapparaître elle-même au bon moment, quand nous tirons quelque chose au clair.

Je crois que nous devrions combattre le SuperFreudisme? à l'intérieur de nous-mêmes. Ce qui est négatif est clair. Nous devons chercher en nous-mêmes pour ce qui est positif et nous devons chercher à comprendre ce qui se passe à l'intérieur et sans nous.

Je ne pense pas que nous devons prendre le chemin du rationalisme pour être l'unique voie. C'est une très belle voie, et elle peut faire des choses très utiles pour nous. Mais nous tendons à croire par erreur qu'elle fera tout pour nous. Le pire est quand nous croyons que nous sommes rationnels ou essentiellement rationnels, et la plupart des autres ne le sont pas. C'est tout simplement faux, et cela n'importe pas de savoir qui vous êtes, quand vous l'êtes.

Mais le fait d'abandonner l'illusion de la rationnalité pure ne veut pas dire simplement mouler dans le vent. Nous avons vu que notre esprit peut nous donner des pensées utiles, même si nous ne suivions pas quelque processus rationnel pour l'obtenir. Cela ne veut pas dire que c'est un processus "magique", exigeant des esprits et une fée. (Cela ne veut pas dire non plus le contraire). Cela veut simplement dire que le monde est compliqué et que les systèmes cybernétiques font quelques très belles choses par en dessous.

Nous aimerons probablement produire de la pure Intellignence Machine durant 50 ans.

PostModernisme

Cette page ne dit pas qu'il n'existe pas de vérité absolue.

Ni que cette page dise que nos idées sont malléables à l'infini, et que nous allons simplement d'une île au hasard vers une autre île au hasard, gambadant de conviction en conviction, sans jamais ne rien calculer.

Les gens critiquent parfois la science en disant : "Si les idées des scientifiques continuent à changer, alors comment pouvons-nous dire que nous apprenons même quelque chose ?"

Les scientifiques continuent vraiment à changer bien sûr. Et parois ils sont loin du compte durant de longues période de temps. Mais ils ont une manière de contourner, et le processus semble vraiment bien fonctionner. En tout dernier recours, nous avons des machines pour démontrer la maîtrise que nous avons gagnée. Le fait de produire des machines n'est pas exactement trivial.

Je crois fortement que les humains raisonnent beaucoup plus que nous ne voulons bien le croire.

Nous regardons les gens et disons, "Cette personne est ignorante, elle a toujours été ignorante, et elle sera toujours ignorante." Mais je veux dire : Cette personne est rationnelle. Sa vie peut être concentrée à un endroit différent du vôtre. Mais elle a certainement et surtout appris des choses qui ont rendu obsolète tout ce qu'elle n'avait jamais connu avant. Et elle le fera certainement encore.

Je crois que tout le monde (plus ou moins), est un scientifique de sa propre vie. Qu'il fait des expériences, qu'il évalue soigneusement les résultats qu'il pense à des choses, sur lequel il obtient des résultats, et de vrais résultats pour cela.

Je pense que l'hypothèse post-moderniste est fausse, et que cette histoire que j'ai simplement entendue est une démonstration d'une vérité qui semble être un mensonge.

Regardez - elle a deux côtés. Il y a la vue de l'extérieur, et puis il y a la la vue de l'intérieur.

La vue de l'extérieur est qu'il y a toutes ces personnes récalcitrantes, avec toutes ces raisons complexes, arguments et idées, et elles ne vont pas vous écouter, et nous allons seulement les écouter avec l'espoir secret de faire véritablement qu'elles nous écoutent, et toutes ces choses horribles. Vous savez : je pense que quand nous critiquons d'autres personnes, que nous observons effectivement notre propre obstination, et que nous sommes en fait si sûrs qu'elles ont tort parce que nous ressentons que nous sommes du même côté, et nous serons blâmés si nous les laissons nous battre vers la bande. Je crois fermement que la règle par laquelle nous mesurons les autres est celle par laquelle nous nous jugeons nous-mêmes. Je pense que "se projeter" n'est pas quelque chose dont sont coupables juste quelques personnes - Je pense que c'est nous tous.

Mais j'ai digressé.

De toute manière : je pense qu'il y a vérité. Je me suis moi-même regardé en train de découvrir des choses, et je ne reviens pas en arrière sur ce que j'ai découvert. J'ai simplement découvert une plus grande complexité, habituellement un an ou deux après avoir vigoureusement soutenu mon côté avec quelqu'un d'autre. Je comprends de l'extérieur que cela peut ressembler à ce qu'il n'y ait pas de vérité, qu'il n'y ait pas de fondement, qu'il n'y pas de conviction. Mais mes expériences privées dans mon esprit m'ont convaincu du contraire.

Un post-moderniste doit, après tout, croire au post-modernisme. Bien sûr, ceci se trahit en soi-même.

Oh, regarde - ici une page intéressante.

Intelligence Artificielle

Dans une autre direction, il y a l'idée que l'humanité est une horrible, horrible, horrible faute et que sûrement, nous créerons des intelligences artificielles qui seront tout ce que nous ne sommes pas.

L'intelligence artificielle sera l'acteur purement rationnel et ne produira pas de fautes significatives dans processus de pensée. (Même si nous lui permettrons quelques mineures, simplement pour que nous ne soyons pas naïfs ou utopistes.)

L'idée de "l'acteur purement rationnel" et l'idée qu'une super-intelligence serait super-rationelle, est fausse sur tant de niveaux de tant de façons, que je ne vais même pas commencer par essayer d'en discuter ici sur cette page.

Ceci étant dit, je veux attirer l'attention vers quelque chose, qui je pense devrait être intéressante pour la foule de l'IA :

Le travail résultant serait quelque chose de similaire en forme à la Théorie de l'Inébranlable.

Ce qui veut dire que vous trouveriez les limites des divers "coûts de transaction". Des choses comme : Combien d'idées réunies ensemble forment une île de perspective ? Combien de sous-groupes peuvent être maintenus pour tant de personnes ? Quel temps cela prend à apprendre les ficelles d'une île de perspective ? Combien de temps passé en débats ? Combien de temps cela prend t'il pour un agent de traverser la DatabasePage, pour trouver la réponse à quelque puzzle ? Quelle est le niveau de communication requis pour s'assurer que les compréhensions ne sont pas perdues, mais ces erreurs candide-vers-bien ne sont pas exposées ?

Je ne peux pas tout à fait mettre mon doigt là-dessus, mais je perçois des charges pour ces choses. A une certaine granularité de pensée, cela ne vaut pas la peine d'obtenir une plus grand raffinement de pensée. Ce qui veut dire, nous devons être simplement tolérant sur l'erreur, parce que nos abstractions doivent contenir des erreurs. Ce sont des simulations, après tout, et une simulation est un format gérable et contrôlé d'une vraie chose.

Samsara

L'idée de "Samsara" est qu'il existe une roue de vie et de mort. Les âmes se réincarnent à nouveau et à nouveau, sur la Roue des nombreux lakhs de vies. Quelques-uns disent que le processus se poursuit pour toujours, d'autres disent qu'il est fini, habituellement ils ont quelque idée de la façon de court-circuiter le processus ou de sortir à jamais de la boucle infinie.

Est-ce une théorie Samsara ?

Est-ce que les gens gambadent d'îles en îles, sans jamais trouver la bonne perspective ?

Je ne sais pas. C'est difficile à dire, vraiment- ces perspectives tendent à être des choses très définies.

Nous pouvons imaginer une des intelligences de la planète d'Asimov ou un des Esprits de Culture, calculant, essayant de construire un parfait équilibre de quelque sorte à l'intérieur d'elle-même.

Je ne sais pas comment répondre à cela, c'est quelque chose que j'étudie fréquemment moi-même.

Je ne crois pas que l'Ame soit de la même substance que l'Esprit. (je rejette le dualisme esprit-corps, j'accepte le dualisme esprit-âme. Le corps est construit de la même sorte que l'esprit, tant que l'âme est concernée, par la métaphysique que je comprends).

Il peut être possible que les mondes créés soient constitués pour réfléchir les mondes spirituels. Les mondes spirituels peuvent ne pas être capables de venir à une conclusion jusqu'à ce que les mondes définis n'en viennent à une équivalence. Nous pouvons imaginer que les intelligence mondiales soient un miroir en train d'être poli. Si c'est le cas, alors il y a un scénario de fin de jeu : aboutissmement de la perfection et c'est la joie sur terre partout, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. C'est un scénario de "paradis sur terre" ou plus probablement un scénario de "paradis sur l'univers". Peut-être "paradis sur le multivers." Ce que vous voulez.

Puis il y a la possibilité que l'univers créé soit une erreur horrible, créé par un démiurge, ou quelque chose comme ça. Peut-être que le fini et l'infini sont en compétition, et que l'infini est simplement en train d'attendre que le fini s'éteigne, de telle sorte qu'il puisse être continuer sans le fardeau. Même si je connais et respecte beaucoup de spiritualistes qui croient ainsi, et pense que le monde n'est simplement qu'un piège, je ne peux pas accepter cela, pour quelque raison que ce soit. Mon coeur ne peut simplement pas accepter ça. Je ne peux croire que le monde a été créé pour être détruit ou ignoré. Si Dieu, ou la corde fondamentale de la vie (si le mot-G devait vouloir dire une mauvaise chose pour vous) a produit une existence problématique, meême par proxy (le démiurge) – comme une chose simplement qui ne produit pas de sens. Plus important que n'importe quel raisonnement mental : Je perçois fermement l'esprit dans les actions des personnes qui sont impliquées avec ce monde. C'est une perception de l'esprit, pas une pensée ou une émotion.

Par conséquent, je crois que les passages d'humanités (et notre famille comprendra bientôt nos chers IAs et post-humains) à travers le monde se fait pour quelque chose fin significative ou processus.

Et si le processus ne se finit jamais, je crois que ce processus en est un qui mène à une meilleure vie.

The Grateful Dead

Small wheel turning by the firing rod,

Big wheel turning by the grace of God,

Every time that wheel turn round,

Bound to cover just a little more ground,

Bound to cover just a little more ground!

Le Prophète

The archer sees the mark upon the path of the infinite, and He bends you with His might, that His arrows may go swift and far.

Discussion

Excellente page, merci beaucoup ! :)

Je suis d'accord avec beaucoup de choses (samsara ne me parle pas beaucoup, et je ne connais pas grand chose à propos du post-modernisme, mais je peux connecter vers le SuperFreudisme?).

Je ne m'inquiète pas que les personnes ne changent pas leurs esprits quand je pense qu'elles le devraient, je sais que je ne change pas mon esprit dans des circonstances similaires. Néanmoins, je m'inquiète que ce processus fonctionne bien au niveau individuel, au niveau social, il y a toujours assez de gens sur différentes îles pour se battre les unes avec les autres, et même si cela peut finir par réaliser que se battre est stupide / ennuyeux ou modifier leurs esprits, de nouvelles recrues viendront combler les vides.

Je vois cela un peu comme un plateau de jeu, là où les joueurs ont leur pions sur différentes îles sur les plateaux - si ce n'est qu'il y a plusieurs plateaux de jeu et que vous avez des pièces sur chacun d'entre eux, même si vous pouvez ne pas les réaliser. Le mouvement peut être impossible sur un plateau mais possible sur un autre. Maintenant, Lion est en train d'essayer à faire que les gens retirent leurs pièces du carré "SuperFreudisme?" =)

(Hmm, la métaphore du "jeu" pourrait être mauvaise. Je veux ajouter cela quand je parle de jeux, je pense bien plus aux mécaniques et à un monde partagé que de gagner et perdre - il existe quelques jeux de plateaux sans gagnants ou perdants !)

Je pense que je comprends ce que tu veux dire par la métaphore du plateau de jeu ; je l'ai vue - les gens déplaçant leurs pièces d'îles en îles. De multiples plateaux, mais tous sont liés les uns aux autres. Oui, oui je suis d'accord.

Et je pense vraiment que les perspectives sont comme des pièces : Il y a des gens qui entrent et il y a des gens qui sortent.

Mais il semble vraiment que les grands groupes de personnes passent par des phases.

Quelques perspectives sont des fonctionnalités permanenetes du monde. Quelques perspectives vivent de très courtes vies, ne devant jamais être pensées à nouveau dans le futur.

Mais je crois vraiment à une croissance uni-directionnelle. Je crois vraiment qu'il y a des perspectives d'où, dégâts du cerveau ou négligence radicale, l'on ne peut revenir. Si elles sont revisitées, c'est quelque chose qui arrive avec des yeux très différents, et ne peut pas être à nouveau la même chose. Ce n'est par essence pas le même espace.

Je ne discute pas dans cette page que la bagarre entre groupes est inutile. Je pense que les points communiquent vraiment sérieusement - bien que cela puisse prendre des années avant que les participants n'aient suffisamment compris pleinement et confrontent les points difficiles.

Peut-être pouvons-nous prendre quelques points de cela :

  • Quand nous débattons avec quelqu'un, ou discutons de quelque chose avant que quelque groupe de personnes, ayez à l'esprit que le but n'est pas de les convaincre maintenant mais plutôt de les convaincre dans 5 ans.
  • Quand nous écoutons quelqu'un, nous ne devons pas craindre de devoir répondre à ses points dans l'instant : nous pouvons simplement nous assurer que nous sommes exposés à ses pensés et qu'il est exposé aux nôtres. Nous pouvons répondre aux principaux défis du mieux que nous pouvons. Puis nous croyons qu'il peut rejeter nos points faibles et lutter avec nos points difficiles.

Ce concept de "débat" peut être plus utile.

Il fait du sens pour moi.

Ceci dit, je ne voudrais pas automatiquement rejeter dans les fosses les arguments et débats. Ce pourrait être dangereux.

Joli point, Lion. Tu as raison, les gens ne changent pas leurs esprits au coeur de la bataille, mais ils le font plus tard.


LangueFrançaise PageTranslation PassagesOfPerspective

Footnotes:

2. traduire SuperFreudian?
(CommunityWikiFooter)

Define external redirect: SuperFreudisme ArgumentGraphs SuperFreudien SuperFreudian

EditNearLinks: SlashDot VisiteurNonBienvenu KuroShin DatabasePage

Languages: