PyramideArgument

Cette page a démarré sur ArgumentPyramid

Quelques explications ont besoin de beaucoup de texte. Vous voulez dire quelque chose de simple, comme “un modèle de sécurité construit sur la méfiance parmi ses utilisateurs ne vous fait vraiment pas ressentir en sécurité, à moins que nous ne transfériez la confiance sur un ensemble de machines et de régulations, et en rendant les personnes responsables, au lieu de le prendre entre vos propres mains. Le prendre vous-même en main requiert des boucles de rétroactions, de l’ouverture, la capacité de l’infrastructure à s’adapter à tous ses utilisateurs au lieu de simplement en choisir quelques-uns et ainsi de suite.”

Et quelqu’un viendra et pensera : A quoi pensait ce type ? Cela n'a aucun sens !

Et vous devrez commencer à plonger plus en prodonfeur. Expliquer ce que vous entendez par sécurité. Parler des mots de passe, et des pistes d’audit, des délégations de responsabilité et ainsi de suite. Basiquement vous produisez un argument, qui repose sur les épaules de plus d'arguments que vous devrez aussi produire. Et à leur tour, ces arguments reposeront sur d’autres points que vous devrez produire. C’est une pyramide ! C’est ce que nous appelons la “pyramide d’argument.”

Sur un Wiki

Le moyen de structurer une pyramide d’arguments sur un wiki est de créer différentes pages. Commencez avec la première page, et faites des liens vers des problématiques que vous voulez expliquer sur une page séparée pour ceux qui ont besoin de plus d’explications. Essayez de faire un petit nombre ou même juste un point important par page. Migrez les arguments sous-jacents vers des pages le supportant.

Si vous choisissez des noms intéressantes pour les pages où sont les arguments sous-jacents, puis vous pouvez les réutiliser en liant vers eux à partir de n’importe où !

Le résultat net est ce que nous appelons un LangageLien : les concepts ont des pages en propre, et des noms en propre, et vous pouvez les réutiliser en écrivant simplement leurs noms. Le résultat sera un lien vers la totalité du texte, permettant à tout le monde d'écumer ou de creuser plus en profondeur.

Explication plus longue

Les arguments, explications, articles reposent sur une base, un terrain, un substrat.

Par “argument,” ici, nous ne voulons pas dire deux personnes en train de se battre.

Ce que nous voulons dire est simplement toute explication, raisonnement, ou article. 1

Les arguments sont composés de MeatBall:MorceauxIdées. En voilà un : “La raison pour laquelle vous payez l’essence est parce que nous croyons que nous traitons les personnes équitablement.”

Mais ces MorceauxIdées là sont composés de parties plus simples. “Nous avons besoin d’essence pour conduire notre automobile. Equitable consiste à traiter les personnes de façon équitable. Quelqu’un est venu au travail nous apporter de l’essence, et ainsi nous voulons lui donner quelque chose, en réponse gentille.”

Ces MorceauxIdées sont composés de parties encore plus simples. “Les voitures se déplacent parce que les moteurs les conduisent. Le moteur tourne à l’essence. Une partie de ce processus équitable est l’égalitarisme : Si vous imaginez les gens égaux, alors vous ne voulez pas qu’une personne gagne sur la dépense d’une autre. Cela prend du travail et de l’exposition à se risquer à installer une station-essence.”

Vous pouvez continuer à descendre, descendre, descendre, pour répondre au petit enfant “Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?”

Le sommet de la pyramide est l’explication courte de la totalité de l’histoire : “La raison pour laquelle vous payez l’essence, est parce que nous croyons que nous traitons les personnes de manière équitable.” Le milieu de la pyramide est le support de cela, et la base de la pyramide est le support pour les supports.

(Et ainsi de suite : la pyramide peut simplement continuer à descendre.)

Si vous avez quelque chose que vous dites, puis la chose et toutes les choses qui sont en dessous, ce peut être appelé : “La pyramide argument.”

SousCoupe

Quand quelqu’un énonce un argument sur lequel vous divergez, alors vous pouvez sous-couper l’argument.

La façon dont vous faites ça, est que vous exposez une différence dans un des éléments sous-tendus - quelque chose que les personnes (quelle que soit la personne que vous essayez de persuader) trouveront convaincant.

Comment ce sera convaincant ? Ce sera convaincant si l’auditeur pense que c’est mieux supporté que l’autre histoire.

Les SousCoupes peuvent être elles-mêmes des sous-coupes.

Le type de raisonneent où les personnes présentent des arguments et des contre-arguments (sous-coupes) et puis des contre-contre-arguments (sous-coupes des sous-coupes) est appelé un “raisonnement défaisable”.

Voir aussi en anglais : cette explication géniale tirée d'un livre d'Economie et peut-être cette page de Stanford sur le "Defeasible Reasoning".

Nous parlons de raisonnement défaisable sur le “ContenuConvaincant”.

ArgumentMathématique

Un théorème mathématique, s’il est correct et que les axiomes sont acceptés, est une forme spéciale d’argument.

Si les axiomes sont acceptés, et si les règles de logique sont acceptées et si la logique est correcte (sans failles) alors la conclusion de l’argument mathématiquement formé doit être acceptée.

Un théorème peut avoir une structure qui ressemble à ça :

Si vous pouvez trouver une faille dans la logique du “Lemma”, alors vous pouvez montrer que le truc du niveau le plus haut n’est pas prouvé. Notez que : parfois, quelqu’un pointe une faille dan sun lemma. Puis quelqu’un dit, “Oh, attend, nous pouvons couvrir ce cas,” applique un autre lemma pour le complémenter, le nettoyer en haut et la totalité de la chose fonctionne. Ce peut sembler “louche” mais ce ne l’est réellement pas : c’est simplement quelqu’un qui oublié de croiser un “t” à la banque. Le bank teller a dit, “attend, ton nom n’a pas un ‘t’ dedans ? et puis vous répondez “Oh attend, oui tout à fait et barre le “t”.

Parfois, néanmoins, quelqu’un pointe ce qui semble un problème mineur dans un théorème et puis enqête et puis réalise : “Oh, non ceci ne va pas du tout fonctionner.” et ils doivent se dédire sur la totalité de la preuve. C’est simplement erroné.

C’est véritablement possible de montrer mathématiquement que les théorèmes sont vrais et démontrés, en utilisant des algèbres spéciales. Puis la question est : “Est-ce que la personne a correctement mis en oeuvre l’algèbre.” Vous pouvez soumettre l’algèbre pour réviser avant les autres, et ils peuvent chasser les erreurs. Vous pouvez enseigner à une machine de chercher les erreurs. Vous pouvez enseigner à une machine les étapes à réaliser et faire qu’elle exécute les vérifications. Il existe toutes ces choses de vérifications que vous pouvez faire. Mais en fin de journée, vous pouvez très rigoureusement prouver ces choses, à n’importe quel degré de certitude que vous voulez.

Finalement, il est possible que les axiomes soient simplement faux. Ce sont les choses sur lesquels tout le monde est d’accord pour que ce soit vrai, au niveau bas de la pyramide. “Oops : La distance la plus courte entre deux points pourraient ne pas être une ligne droite entre eux !” Peut-être que notre espace a une courbe vers lui, et il est plus rapide de tirer une ligne qui se promène sur une montagne à pic. Si la surface (ou l’espace) sur lequel vous travaillez a une courbe dedans, vous pouvez avoir besoin de jouer quelques autres règles.


LangueFrançaise PageTranslation ArgumentPyramid

Footnotes:

1. Si nous disions “Le Petit Chaperon Rouge descend dans la forêt,” c’est une histoire, mais pas un argument, aussi je suppose qu’il y a besoin d’un élement essayant de convaincre quelqu’un de quelque chose.

EditNearLinks: MorceauxIdées

Languages: